Prix CFC Danse

Prix CFC Danse

Rencontre express avec Margaux Eckert (M.E.), prix du meilleur CFC danse 2020 et Enorah Schwaar (E.S.), prix du meilleur CFC danse 2021


Interview de Margaux Eckert

RP Danses Tu es lauréate du meilleur CFC danse 2020. Pour des raisons sanitaires, il n’y a pas eu l’an dernier de cérémonie de remise de prix CFC et la forme des examens a aussi connue des modifications. Comment as-tu vécu ta dernière année d’étude au CFP Arts ?
M. E. Le dernier semestre a été très difficile pour moi. Terminer l'apprentissage en ligne est un défi. Danser tout seule devant un ordinateur, l'esprit et l'énergie de mes collègues m'ont manqué. Néanmoins, j'ai fait de mon mieux pour bien terminer cette année.


RP Danses Comment as-tu réagi à l’annonce du prix et que signifie-t-il pour toi ?
M. E. Lorsque j'ai reçu un appel téléphonique quelques semaines après mon dernier jour d'école, m'annonçant que j'avais gagné le prix du meilleur cfc danse, j'ai été très surprise et ravie. Le travail acharné accompli au fil des trois ans d’étude a porté ses fruits ! J'aimerais partager ce prix avec mes camarades de classe, car pendant ces trois années loin de ma famille, ils m'ont soutenue comme un membre de leur famille et chacun d'entre eux mérite ce prix.


RP Danses Que fais-tu maintenant et où te vois-tu dans 3 ans ?
M.E. C’est été, j’ai eu l’opportunité de danser pour le chorégraphe Antonio Gomez dans sa pièce « Caprices » à l’occasion des « festives baroqueries » à Genève. Après une année de foundation certificate, je commence maintenant un Bachelor de Dance au Liverpool Institute of Performing Arts (LIPA). Je me plonge entre-autre dans des nouveaux domaines comme le chant, le théâtre et la comédie musicale. Dans trois ans, j'espère pouvoir me produire sur scène et apporter un sourire au public.


>>> Découvrez le site Internet de Margaux Eckert


___________


Interview de Enorah Schwaar


RP Danses Tu es lauréate du meilleur CFC danse 2021. Quelles-sont les raisons qui t’ont motivée à choisir, en 2018, le métier de danseuse interprète ?
E.S.
J'ai choisi ce métier, car la danse m'a toujours permis de me libérer de mes tensions, de m’exprimer à travers le corps et les mouvements, de partager des émotions et faire passer un message. Ce que j’aime plus que tout dans la danse, c’est qu’elle est universelle, tout le monde peut danser. La passion m’a toujours habitée, mais j’ai ressenti le besoin d'aller plus loin ; en plus le métier de danseur interprète est une belle école de vie. Le CFC avec sa maturité professionnelle, m’a permis d’étudier ce que j’aimais tout en m’offrant une certaine sécurité pour l’avenir.

RP Danses Que comptes-tu faire de ton prix (CHF 1'000) ?
E.S. Je pensais les dépenser en frais d’écolage. Mais je viens de recevoir une bourse des Fondations Hans Wilsdorf et Victor et Hélène Barbour. Donc finalement, j’ai décidé de les investir dans mes futures auditions (frais inscriptions, voyages, logements) !

RP Danses Que fais-tu maintenant et où te vois-tu dans 3 ans ?
E.S. Je viens d’entrer au Ballet Junior de Genève pour enfin danser à plein temps et me former en répertoire de manière plus poussée et plus spécifique. Dans 3 ans, je souhaite être engagée dans une compagnie de danse contemporaine et tourner en Europe.


>>> Découvrez le site Internet d’Enorah Schwaar


___________


Les Rencontres professionnelles de danses - Genève, l'Association vaudoise de danse contemporaine (AVDC) et Danse Suisse co-décernent chaque année un prix d'une valeur de CHF 1'000.- au meilleur CFC de danse du CFP Arts - Genève (danseur.euse interprète, orientation contemporaine). Depuis la première volée de diplômés en juin 2014, ce sont huit prix* qui ont été remis. Une manière de soutenir la relève !
* Enorah Schwaar (2021), Margaux Eckert (2020), Jeremy Huescar (2019), Tamara Savelief (2018), Tilouna Morel (2017), Amandine Villeneuve (2016), Akane Nussbaum (2015), Soraya Emery (2014)

>>> Plus d'informations sur les formations professionnelles en danse ici